Nous contacter 06.09.37.46.06

0

Le sureau : qu'est-ce que c'est ?

Découvrez le sureau : ses usages, ses vertus et démèler le vrai du faux.

Le sureau, et particulièrement le sureau noir (Sambucus nigra) est une plante aux multiples vertus. Il s'en dit des choses, sur le sureau. Pour certains, il est toxique, ce qui n'est évidement pas exact : tout dépend de la variété choisi et de quelle façon il est consommé.


Vous voulez tout savoir sur le sureau ? Vous êtes à la bonne adresse !

 

Le sureau noir ou sureau commun (Sambucus nigra L.)

Cet arbre ou arbuste de 3 à 5 mètres de haut (certains peuvent atteindre 10 à 12 m) est très répandu dans nos régions. Vous le trouverez à l’état sauvage dans les haies bocagères mais également dans les jardins privés. Il fleurit de fin mai à fin juin.

 

 

Ses fleurs blanches dégagent un parfum persistant presque envahissant, c’est à ce moment que la cueillette advient pour faire la gelée de fleurs de sureau. On peut utiliser les fleurs fraîches ou bien séchées pour réaliser un pétillant de fleur de sureau ou "Champagne de sureau".

 

C'est à partir des mois de fin juin début juillet que les baies vertes font leur apparition. Les fruits du sureau parviennent normalement à maturité entre fin août et fin septembre. Ils sont récoltés dans des bacs et, afin de garantir une excellente qualité, il faut les transformer en jus le jour même pour une fraîcheur et un goût maximum.

Ce jus permettra de préparer une délicieuse gelée de baies de sureau et bien d'autres produits délicieux.

Est-il vrai que le sureau noir est toxique ?

Non, le sureau noir n'est ni "poison" ni "toxique" ... Il est seulement laxatif et diurétique quand il est cru ! Il doit impérativement être cuit ! C'est tout.

 

Faisons une petite mise au point !

Depuis la nuit des temps les hommes l'utilisent et consomment du sureau de par le monde. Aujourd'hui, il est largement utilisé pour ses bienfaits pour la santé et aussi comme colorant alimentaire.

Mais cet arbuste a aujourd'hui encore mauvaise réputation dans nos campagnes car on vous interdisait de le toucher ou d'en utiliser les fleurs, les fruits, le bois ou les feuilles : "Touche pas, c'est poison" disaient nos mères et nos grand-mères.

Elles avaient en partie raison, car une seule variété de sureau est vraiment toxique ! Il s'agit d'une herbacée qui disparait en hiver. Il se nomme le sureau yèble (Sambucus ébulus).

Mais rien à voir avec le bon sureau noir (Sambucus nigra) !


Et aujourd'hui, dans le doute le plus grand nombre s'abstient encore de consommer du sureau !

 

Pour en savoir plus, lire notre page le bon et le mauvais sureau afin de ne pas se tromper de sureau, et également le sureau et la santé pour tout connaitre des bienfaits santé du bon sureau noir.

Le sureau noir est un véritable don de la nature !

Les populations néolithiques connaissaient aussi les vertus thérapeutiques des baies. Les Celtes l'utilisaient comme teinture et pour la musique (flûte en sureau). À la période romaine il était consommé surtout par les familles pauvres. Grecs et romains connaissaient les propriétés curatives des fleurs et des baies. Il faut relire les textes d'Hippocrate, de Dioscoride et de Pline l'Ancien pour s'en convaincre. Au Moyen-Age, Bernard de Cordon, au 17è siècle Ettmueller, Martin Blockwich ont écrit des livres sur le sureau.

(Lire également :  http://sureaux.blogspot.com)

 

Plus récemment Bernard Bertrand nous propose une relecture complète du sureau avec son ouvrage "Sous la protection du sureau". Édition du Terran.

Aujourd'hui, de nombreux particuliers, qui le connaissent, en font des confitures, des gelées et parfois le fameux pétillant de fleurs de sureau. Le secteur pharmaceutique est l'un des plus grands consommateurs de sureau et bon nombres de compléments alimentaires sont proposés. Le secteur de l'agro-alimentaire utilise la fleur comme "arôme" et la baie comme colorant alimentaire : Vous mangez du sureau sans le savoir.

 

Le sureau noir et ses multiples variétés :

Pour plus d'informations voir :

 

Copyright depuis 2018

La Maison du sureau / Coodémarrage.53, Rue Louis de Broglie - Bât. K, 53810 CHANGÉ - France